Voeux 2020

13/01/2020
Voeux 2020

Dimanche à Saint-Pal de Senouire s’est déroulée la cérémonie des vœux. Plus de cent convives étaient réunis pour déguster galette, brioche et autres friandises. Tous les grands élus du département avaient été invités mais leurs activités politiques ou privées ne leur ont pas permis d’être présents. Tous étaient excusés, mais on peut se poser la question de savoir si leurs suppléants étaient également indisponibles… en revanche, Gérard BEAUD, président de la Communauté de communes des Rives du Haut Allier nous avait fait l’honneur de sa présence accompagné d’une vice-présidente, Mme Christine DELABRE, maire de COLLAT. Alain FOUILLIT, premier magistrat a, comme le veut plus ou moins le protocole, fait son discours de vœux et de bienvenue en rappelant tous les évènements marquants de l’année 2019 et en remerciant toutes les personnes ayant contribué à la vie de la commune. Ensuite il a abordé les différents projets pour 2020 avec principalement le départ au 1er  janvier de la CAPEV, communauté d’agglo du Puy, pour le ralliement à celle, plus adaptée au monde rural, des Rives du Haut Allier. Il a rappelé la critique faite par un élu départemental quant à l’herbe plus verte chez le voisin… Attendons le printemps pour en voir les couleurs !

 Enfin, il a terminé son discours en parlant des prochaines élections municipales pour lesquelles il souhaiterait ne pas se représenter après ses trente années de participation au conseil municipal. La plupart des citoyens Saint-palins ont été attristés et ils espèrent que son souhait ne se réalisera pas car ils comptent sur lui pour continuer à emmener la commune vers un horizon éclairé, comme il l’a toujours fait. Sinon, peut-être verrons-nous d’autres vocations se dévoiler et qu’ainsi  le flambeau sera repris par de nouveaux combattants. Mais les vocations de nos jours sont rares…

Après cette nouvelle qui avait « plombé »la salle, les convives ont écouté le discours de Gérard BEAUD qui a présenté la nouvelle communauté de manière très pédagogique. La cérémonie s’est terminée par un bref discours de l’adjoint pour souhaiter une excellente retraite à une personne qui est venue pratiquement chaque jour de la semaine pendant près de trente années à Saint-Pal : la factice Isabelle BRUN. Irremplaçable, ses successeurs sont des CDD  multiples non affectés. Merci La Poste !

Et chacun est reparti chez soi.

CT

Discours d'Alain Fouillit 12 janvier 2020

Mesdames et Messieurs les élus, de toutes catégories, sénateurs, députés, conseillers départementaux et autres grands personnages de la vie publique, chers concitoyens, chers amis, bonjour !

Dans tous les noms que je viens de citer, il en manque beaucoup !

La plupart des élus régionaux et départementaux se sont excusés pour leur absence, les évènements actuels les ayant retenus pour certains à Paris ou d’autres, fonctionnaires de l’Etat, telle madame la Sous-préfète, à Brioude où ses activités ont nécessité sa présence.

Heureusement, les représentants de la communauté de communes des Rives du Haut-Allier sont venus en nombre ! Bonjour à tous !

Je tiens, en mon nom personnel, et au nom de l’ensemble des Conseillers Municipaux qui m’entourent, à vous souhaiter la bienvenue à l’occasion de cette Cérémonie des Vœux, mais aussi à vous remercier de votre présence, et surtout vous adresser tous nos vœux les plus sincères pour la nouvelle année, porteurs de santé, de réussite dans tous vos projets, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers.

Chaque année, depuis que j’ai été élu, au siècle dernier, comme conseiller municipal, puis à cette fonction de Maire, j’éprouve beaucoup de joie et de plaisir à vous rencontrer à l’occasion de cette galette traditionnelle.

Nous nous réjouissons de l’attachement de chacun à participer à la vie de notre commune à travers votre présence qui se trouve être l’occasion de connaître ensemble un vrai moment de convivialité.

Nous voilà au tout début d’une nouvelle année et il nous appartient à nous, hommes et femmes, de construire notre propre histoire en essayant de la rendre belle, sereine, généreuse et pacifique pour nous et pour nos enfants.

Pour cela, dans quelques semaines, nous serons je l’espère tous présents pour glisser un bulletin dans l’urne. Quelles que soient nos idées, nous devrons voter cette année en espérant que notre choix sera le bon. Nous devons respecter et assumer notre devoir de citoyen, que ce soit au niveau municipal comme nous l’avons fait comme au niveau régional et bien évidemment au niveau national. Mais qui va se présenter au poste de Maire ? Quel sera le prochain conseil municipal ? La fonction est de plus en plus difficile à assumer.

Au niveau de la France beaucoup de maires ne se représentent pas. Les raisons sont simples : les textes législatifs sont de plus en plus contraignants et les responsabilités dévolues aux premiers magistrats progressent continuellement.

Les subventions et les aides diminuent mais les implications, voire les culpabilités, augmentent continuellement.

Nous en avons eu la preuve pour les affaires de Combelles et du Chomet : les services d’ordre semblent être plus attentifs aux rentrées financières qu’à la sécurité des honnêtes citoyens.

90 euros d’amende pour le non-port de la ceinture de sécurité ou un excès de vitesse de 86 km/h au lieu de 80, c’est beaucoup plus rentable ; on appelle ça la politique du chiffre ! Mais passons !

Donc, quelle sera la composition du prochain Conseil Municipal ? Moi-même j’en fais partie depuis 1989 et il me semble que j’y ai consacré du temps. Mireille, qui partage ma vie ainsi que mes enfants en ont subi les conséquences durant tout ce temps et leur souhait serait que je leur consacre plus d’importance.

Alors que vais-je faire au mois de mars ? Y aura-t-il quelqu’un décidé à reprendre le flambeau ?

Mais j’y reviendrai tout à l’heure…Ne vous impatientez pas !

Puisque nous en sommes à parler de la représentativité locale, il me parait important ici d’évoquer notre départ effectif au premier janvier de la CAPEV, autrement dit la Communauté d’agglo du Puy, pour rejoindre celle qui nous a semblé la plus adaptée à notre contexte rural. Je veux citer la Communauté de communes des rives du Haut-Allier et j’en profite pour saluer et remercier ses représentants présents aujourd’hui, en l’occurrence Monsieur Gérard BEAUD, le président ainsi que les maires de certaines communes associées.

Lors de son discours des vœux, M. Joubert Président de la Communauté d’Agglomération du Puy en Velay, après avoir critiqué vertement le Préfet actuel et la Mairesse de Vorey, a cru bon de signaler qu’une commune ‘‘changeait de communauté en pensant que l’herbe serait plus verte ailleurs’’… Il s’agissait je crois de notre village dont il parlait si chaleureusement ! Merci Michel !

Alors à cela je me permets de répondre que, peut-être ailleurs, tout simplement, on sait que l’herbe n’est pas le symbole d’une vie citadine, hormis peut-être le gazon dans lequel on creuse des trous pour jouer au golf.

Notre verdure, c’est notre âme, à nous citoyens d’un monde rural, alors oui, l’herbe est meilleure ici qu’à l’agglo du Puy à qui nous laissons le béton et les encombrements routiers.

Notre entrée à la Communauté de Communes des Rives du Haut-Allier sera je l’espère un des point positifs de cette année 2020 et de celles qui suivront.

Peut-être que Gérard BEAUD prendra la parole à ma suite pour présenter notre nouvelle institution, mais en attendant je continue mon discours que chacun ici écoute avec attention !

Je parlais à l’instant du préfet qui, s’il n’est pas apprécié de certain dignitaire altiligérien, nous a rendu visite dès sa nomination et il a partagé un repas avec nous au restaurant étoilée de madame Ginette Giroux. Et il s’est avéré une personne sympathique, très ouverte et à l’écoute de nos problèmes. J’en profite pour préciser encore que Madame la sous-préfète est également venue à Saint-Pal et que nous l’avons rencontrée à plusieurs reprises ainsi que les sénateurs DUPLOMB et CIGOLOTTI.

Dont acte !

Il est de coutume, pour une Cérémonie des Vœux, lorsque sont rassemblés habitants et partenaires de la commune, d’adresser des remerciements, et c’est bien volontiers que je ne faillirai pas à la tradition.   Je vais donc m’exécuter..

En premier lieu, je voudrais saluer la présence des Représentants des Services de l’Etat et des grands élus de la Région et du Conseil Départemental et les congratuler pour leur aide précieuse lorsque nous les sollicitons et qui collaborent au maintien et à l’évolution de notre commune.

Ensuite les conseillers municipaux pour le travail qu’ils accomplissent régulièrement et leur dévouement désintéressé à la cause de leur terroir et de ses habitants.

Ensuite, tous les bénévoles qui se dévouent à une cause commune, dont principalement Claudette VESSAYRE et ses amies pour l’entretien et la gestion exemplaire des lieux de prière.

Je dis merci également au secrétaire de Mairie, Xavier Guillemot, pour sa constance et sa compétence, comme à Paul DEVIDAL, un employé communal hors du commun par son ardeur au travail et son efficacité.

J’en profite également pour remercier cette année, bien qu’il ait eu jusqu’à présent peu de travail car la neige était peu présente, Franck ROUVEURE toujours disponible en cas de besoin.

Et enfin je voudrais complimenter les membres des différentes associations :

- la société de chasse et son dynamique président Nicolas CORNUT, heureux papa d’une petite Lylia depuis 2 mois ;

- les anciens combattants représentés par Jeannot DELABRE ;

- la société de pêche et son éternel animateur et non moins président, Pascal CORNUT, heureux grand-père depuis novembre ; j’en profite pour le féliciter lui, Roselyne, leurs enfants et toute leur famille.

- et enfin le comité des fêtes avec son Président Vivien Giroux, pour le nouvel élan qu’ils ont donné aux festivités communales, telles que la Fête patronale ou les repas saisonniers et qui je l’espère continueront dans cette voie qui remet Saint-Pal au niveau de bien des communes de plus grande importance quant aux animations proposées. Je sais que cette année diverses autres festivités ont été prévues telles qu’un repas ‘’choucroute’’ début mars et un autre fin novembre.

Je rappelle également que le Téléthon est organisé en octobre avec la collaboration de Berbezit et que cette année il a rapporté 3450 euros. Je remercie donc tous ces jeunes bénévoles du Téléthon comme du comité, accompagnés de quelques vieux !

Ensemble nous essayons d’œuvrer au service et au bien-être des Sainpalines et Sainpalins et c’est devant vous que je tenais à rendre hommage à toutes ces personnes sans lesquels nous plongerions dans l’anonymat.

Nous voulons une commune qui bouge avec des habitants qui s’engagent, dans un canton qui, je l’espère, se développera sans oublier que Saint-Pal doit en être l’une de ses composantes.

 Je voudrais également rappeler la démographie en 2019.

Jean FOUILLIT de Pissis que tout le monde ici connaissait, nous a malheureusement quittés le 31 mars. Je présente à nouveau mes condoléances à son épouse, à ses enfants et à tous ses petits-enfants. Toute ma sympathie leur est acquise.

Et un peu plus tard, nous avons eu au mois de mai une naissance dans la commune, à La Grange. François-Régis, Marie, Baptiste, fils de Madame Adeline et Monsieur Yves TILLARD.

Il y a eu également des arrivées dans la commune.

Tout d’abord à Serres, un groupe de jeunes s’est installé en communauté dans la maison qu’ils ont achetée à Philippe DEMOISSON. Cette association s’appelle ‘‘la Moutchonnerie’’ et leur projet est de vivre ici en permanence. A Serres toujours, la maison Malfant à été acquise par Pascal PLOUZENNEC, fils de Marie-Claude et Jean-Claude, propriétaires à Montestudier, village où la maison RAVEL a été vendue mais je n’en sais pas plus. Tout comme à Combelles où la ruine et le terrain jouxtant chez BARTHELEMY ont de nouveaux propriétaires dont je ne connais pas encore les noms.

Ensuite à Combres des jeunes se sont installés en locataires dans la maison de Mme et Mr PINA, mais je ne sais rien de leur état civil. Des maisons se sont également vendues dans la commune mais nous sommes aujourd’hui peu renseignés sur les acquéreurs.

Sauf à Clersanges où la maison PONCE a été acquise comme résidence secondaire par un couple d’instituteurs et leurs enfants qui ont passé une partie de l’été parmi nous..

Voilà… !

Et enfin, j’oubliais le plus important !...

 Merci à Isabelle BRUN, notre factrice. Elle qui nous a quittés sans préavis, elle qui était toujours prête à rendre service, que ce soit par temps de pluie, de neige ou de canicule. Elle trouvait toujours les moyens de se déplacer pour notre plaisir.

Couverte de fourrure de la tête aux pieds ou en maillot de bains deux pièces, elle affrontait les intempéries afin de nous faire parvenir à temps nos feuilles d’impôts et divers prospectus vantant les mérites d’une crème épilatoire ou d’un site de rencontres. Mais aujourd’hui c’est fini, elle nous a vraiment quittés ! Mon dieu, comme je plains son époux qui va l’avoir près de lui matin, midi et soir !

Et oui ! Elle est partie à la retraite avant d’attendre la réforme ! A tout juste 48 ans, elle va être payée pour ne rien faire, à part peut-être s’occuper de ses fleurs et de son jardin.

Elle nous laisse orphelins nous les Sainpalains car c’était une mère pour nous avec son esprit toujours bienveillant et son sourire qui la quittait rarement ! Qu’allons-nous devenir aujourd’hui avec cette politique de la Poste qui déplace ses agents sans respect d’eux-mêmes et des destinataires qui sont confrontés chaque jour à un nouvel agent, la plupart du temps en CDD ! Oh mon Dieu, Isabelle, reviens nous s’il te plait !

 Non, j’déconne !

Reste bien au chaud chez toi et profite de ta famille et de tes proches ! Tu mérites une longue et heureuse retraite !

Après ces tristes paroles, maintenant que j’ai bien plombé l’ambiance avec le départ de la factrice, je renouvelle mes vœux pour vous tous ici présents, mais également mes vœux pour le monde, mes vœux pour une paix durable, pour une diminution ou même une éradication de la souffrance.

Je souhaite que les grèves cessent et qu’il y ait une entente entre tous les acteurs et que suive une période de reprise, de renaissance socio-économique, tant pour le monde rural que pour les villes surpeuplées et polluées. Je vous souhaite donc à tous et sincèrement tout le bonheur du monde.

Bon, maintenant que j’ai fait ma B.A. (Bonne Action pour ceux qui n’auraient pas compris !), passons aux choses sérieuses :

Pour terminer … Ah oui, il faut que je parle des élections municipales. Combien y aura-t-il de listes à Saint-Pal ?

Et bien, en ce qui me concerne, je ne souhaiterais pas me représenter après 30 ans passés à la mairie.....................

Je vous remercie de votre attention et je vous propose de déguster la traditionnelle galette des rois et de prendre le verre de l’amitié pour cette nouvelle année et cette retraite méritée. Encore bonne et heureuse année à tous ! Je laisse la parole à celles et ceux qui en ont envie !